Avant de pouvoir se servir de la parole, les bébés usent de moyens primaires pour communiquer avec vous, tels que les expressions faciales et le langage corporel. Sachez interpréter ce que bébé cherche à vous «dire» au moyen de ses expressions et de son corps.

Visage. Il est généralement facile de comprendre les expressions faciales de votre bébé. Quand quelque chose retient son attention, il pourrait sourciller, fixer l’objet du regard pendant plusieurs minutes ou se pencher légèrement la tête comme s’il prêtait l’oreille. Intervenez en nommant l’objet en question afin de stimuler ses aptitudes langagières. Par exemple, dites: «C’est le chat que tu regardes?». Quand bébé se met en colère, son visage vous le dit très clairement. Il se peut que ses mâchoires se resserrent, que son visage devienne rouge et que ses yeux se brident. Peut-être que quelque chose le frustre, par exemple, si sa balle a disparu sous le divan. Dans un cas pareil, rien de plus simple: vous n’avez qu’à récupérer la balle et à la lui rendre. Mais dans d’autres cas, il se peut que vous n’ayez pas d’autre choix que de laisser passer l’«orage». Votre enfant pourrait se fâcher parce que vous lui avez retiré un objet, et il est important de lui apprendre que sa colère ne fera pas en sorte que vous le lui remettrez. Il faut surtout éviter de montrer à bébé que ses crises de colère donneront les résultats voulus.

Quand votre bébé détourne la tête, c’est peut-être parce qu’il a besoin de quelques instants pour «traiter» de nouvelles informations ou pour passer un moment seul. Il pourrait être las de jouer à votre jeu ou de faire l’objet d’autant d’attention de votre part, et tout ce qu’il vous demande alors, c’est de lui laisser un peu d’indépendance.

Mains et bras. Les premiers mots que les bébés comprennent sont souvent ceux qui s’accompagnent de gestes de la main, comme lorsque vous saluez quelqu’un, et c’est ce stimulus visuel qui incite bébé à vous répondre en vous imitant. Quand il est stimulé, votre bébé pourrait brandir et bouger ses bras en rotation. S’il vous sourit en plus, c’est parce que vous faites quelque chose qui lui plaît, comme vous approcher de son lit. Or, dans d’autres circonstances, ces mouvements de bras peuvent avoir un tout autre sens. S’il a le visage crispé et rougissant, c’est peut-être pour manifester de la surprise ou de la frustration. Il arrive parfois aussi que les bras de bébé expriment quelque chose sans en avoir l’air. Par exemple, si bébé a peur, il peut serrer ses bras contre son corps par instinct de protection. Quand ses bras sont bien étirés et qu’il a les mains ouvertes, cela veut généralement dire qu’il est de bonne humeur et réceptif. C’est alors une bonne occasion de sortir avec lui, par exemple, d’aller faire vos courses et vos achats, même si la dernière fois, il vous a piqué une crise de colère en plein magasin. En effet, puisque bébé vous a signifié sa bonne humeur par son langage corporel, vous savez que cette fois-ci, il pourrait être fasciné plutôt qu’ennuyé par sa petite excursion.

Les experts recommandent d’interpréter le langage corporel des bébés en tenant compte également des expressions du visage, car celles-ci sont non seulement plus faciles à comprendre, mais surtout, elles constituent la source du message, et les signes corporels n’en sont que le prolongement. Vous devez aussi interpréter ces signes dans leur contexte: quand bébé lève les bras en l’air, cela signifie en général qu’il veut se faire prendre, mais s’il effectue le même geste dans son parc d’enfant, c’est sans doute pour demander à en sortir.

Pieds et jambes. Quand votre bébé frappe ses pieds contre sa chaise haute, le message est généralement très clair: «Je veux descendre!». Et quand il frappe le matelas de ses deux jambes, cela signifie le plus souvent qu’il vous cherche, qu’il demande de l’attention ou un peu d’action. Bébé peut aussi se servir de ses jambes pour exprimer sa frustration, comme lorsqu’il pique des crises de colère et martèle le sol. Plus les signes corporels sont vigoureux, plus le message à faire passer est fort. Les coups de bras et les coups de jambes sont souvent une façon pour bébé d’ajouter un gros point d’exclamation à ce qu’il cherche à communiquer.

Il est intéressant de noter que des chercheurs ont trouvé que les pieds des bébés peuvent aussi servir à interpréter leur humeur. Quand bébé étire son gros orteil, cela peut signifier qu’il éprouve de la douleur. Quand ses orteils sont légèrement recourbés vers le bas, cela peut signifier qu’il ressent de l’inconfort. Si son pied se raidit et pointe vers le plancher, cela peut vouloir dire qu’il souffre d’une douleur aiguë. Là encore, pour bien interpréter le message, vous devez placer les choses en contexte, examiner les expressions faciales et les signes corporels de votre bébé, qui tous deux traduisent son humeur.