Bien que votre médecin soit la personne la mieux placée pour vous conseiller sur le moment le plus propice à l’introduction des aliments solides dans le régime alimentaire de votre bébé, cette transition s’effectue généralement vers l’âge de six mois. À cet âge-là, la plupart des bébés ont la force nécessaire pour se tenir assis et commencent à s’intéresser aux aliments solides.


Bien que votre médecin soit la personne la mieux placée pour vous conseiller sur le moment le plus propice à l’introduction des aliments solides dans le régime alimentaire de votre bébé, cette transition s’effectue en général vers l’âge de six mois1. À cet âge-là, la plupart des bébés présentent un degré de coordination suffisamment avancé pour déplacer les aliments de l’avant vers l’arrière de leur bouche, puis les avaler2. En général, ils peuvent s’asseoir et se tenir le cou et la tête bien droits, et ce sont là deux conditions essentielles pour entreprendre la transition aux aliments solides. Parallèlement, votre bébé vous fera signe quand il sera prêt. Il commencera à s’intéresser aux aliments que vous mangez, et pourrait même essayer de s’en emparer s’ils sont à sa portée. Quand tous ces indicateurs seront au vert, votre bébé sera prêt à consommer des aliments solides en guise de supplément au lait maternel ou à la préparation pour nourrissons.

Quels aliments donner à votre bébé?

Céréales pour bébés. Dans la plupart des cas, on commence par donner une petite portion de céréales de riz enrichies de fer3. Celles-ci devraient être délayées avec du lait maternel ou de la préparation pour nourrissons. La consistance doit être plutôt liquide au début, puis de plus en plus épaisse à mesure que votre bébé s’habitue à avaler les aliments qui lui sont servis à la cuillère. La quantité de céréales par rapport au liquide peut donc augmenter au gré des progrès de votre bébé.

Aliments en purée. Quand bébé maîtrise bien les céréales, il est prêt à essayer les légumes, les fruits et les viandes en purée. Commencez avec un légume au goût peu prononcé et des légumes comme les carottes, les courges ou les patates douces (qui provoquent aussi moins d’allergies en général4). À mesure que votre bébé poursuit son développement, introduisez les fruits, puis les aliments protéinés, comme les viandes. Les experts recommandent d’introduire au début des aliments constitués d’un seul ingrédient, par exemple, des carottes, mais non pas un mélange de carottes et de poulet ou de maïs. Il vaut toujours mieux attendre au moins quatre jours avant d’introduire un nouvel aliment à ingrédient unique. De cette façon, si votre bébé présente une réaction indésirable, comme une diarrhée ou des éruptions cutanées, vous serez plus facilement en mesure d’identifier les signes d’une allergie alimentaire.5

Les bébés ont un faible pour les aliments sucrés et sont en général portés vers les fruits en purée comme les compotes de pomme ou les purées de légumes sucrés comme les patates douces, mais il ne faut pas négliger les autres aliments pour autant. Si votre bébé refuse d’entrée de jeu un aliment, essayez-le de nouveau pendant un autre repas, et ressayez-le encore s’il le faut. C’est en variant le menu de votre bébé maintenant que vous aurez plus de facilité à lui faire prendre de saines habitudes alimentaires plus tard.

Aliments mous. Entre l’âge de huit et dix mois, votre bébé sera prêt à consommer de petites portions d’aliments non liquéfiés, comme des pâtes alimentaires bien cuites et des fruits mous coupés en petits morceaux. Au douzième mois, le régime alimentaire de votre bébé ressemblera de plus en plus à celui des autres membres de la famille, sauf que ses aliments devront être hachés ou pilés, et le lait maternel ou la préparation pour nourrissons restera au menu en guise de supplément.

Jus. Vous pouvez commencer à servir des jus à votre bébé à partir de l’âge de six mois, pourvu que les quantités ne dépassent pas 120 mL par jour6. Une consommation excessive de jus peut causer de la diarrhée. De plus, elle risque de rassasier bébé en le gavant de calories, mais sans lui fournir les autres éléments nutritifs dont il a besoin. Ceci dit, ne servez à votre bébé que des jus faits de fruits à 100%.

Aliments à éviter

  • Risques d’étouffement. Les raisins entiers, tout comme les petits morceaux de saucisse fumée, sont tous les deux à éviter, car ils risquent de rester coincés dans la gorge de bébé.
  • Agrumes et jus d’agrumes. Le taux élevé d’acidité des agrumes peut entraîner de douloureux épisodes d’érythème fessier.
  • Lait de vache. Le lait de vache ne comble pas les besoins nutritionnels des bébés au cours de leur première année de vie et peut entraîner une anémie ferriprive.
  • Aliments difficiles à mastiquer. Ces aliments incluent, par exemple, le maïs soufflé et les noix.
  • Miel ou sirop de maïs. Ces aliments sont susceptibles de contenir des spores qui ne présentent aucun danger pour les enfants plus âgés et les adultes, mais qui, chez les bébés, peuvent provoquer un trouble grave appelé le «botulisme infantile».

Consultez votre professionnel de la santé pour connaître les autres aliments que vous devriez éviter de servir à votre bébé, surtout s’il y a des antécédents d’allergies alimentaires dans votre famille.

Signes d’allergie. L’allergie peut se manifester par un ballonnement du ventre de bébé ou par des flatulences plus nombreuses que d’habitude, ce qui peut nuire au sommeil de bébé ou le rendre généralement irritable. La diarrhée et les éruptions cutanées sont à surveiller, ainsi que le vomissement après l’ingestion de certains aliments précis. Informez votre médecin de tout aliment ayant suscité une pareille réaction. Si votre bébé éprouve de la difficulté à respirer ou présente une urticaire, consultez immédiatement un médecin.

Comment servir les aliments solides à votre bébé?

Même s’ils paraissent plus liquides que solides au début, comme les céréales mélangées à du lait maternel ou à de la préparation pour nourrissons, les aliments solides doivent être servis à la cuillère. Assoyez votre bébé sur vos jambes en l’appuyant contre vous, ou assoyez-le dans un siège droit pour bébé ou dans une chaise haute en bouclant les sangles de sécurité. Placez la cuillère contre ses lèvres en l’encourageant à sentir et à goûter l’aliment. Il se peut qu’il accepte l’aliment aussitôt ou qu’il tourne la tête en signe de refus. L’une ou l’autre réaction est normale. Dites-vous que bébé n’en est qu’à ses tout premiers aliments solides, et qu’il faut parfois plusieurs tentatives avant qu’il ne s’y habitue. Si votre bébé refuse un aliment quelconque, ne le forcez pas à manger. Essayez plutôt de réintroduire l’aliment plus tard. Votre bébé ne court aucun risque de malnutrition dans la mesure où il consomme une quantité suffisante de lait maternel ou de préparation pour nourrissons. Par contre, si l’alimentation de votre bébé vous préoccupe de quelque façon que ce soit, consultez votre médecin.

Comme il faut s’y attendre, les bébés font toutes sortes de dégâts en mangeant, même quand on met les aliments dans leur bouche. La nourriture peut se retrouver sur le menton de bébé, sur son bavoir, sur le plateau de sa chaise haute ou sur le plancher. Pour limiter l’étendue des dégâts et faciliter le nettoyage, glissez un drap ou une nappe sous la chaise de bébé quand vous lui donnez à manger.

Si salissante soit-elle, l’étape du passage aux aliments solides vous réserve aussi de grands moments de joie. Elle marque un tournant important dans le développement de votre bébé et le conditionne à prendre de saines habitudes alimentaires qui le suivront toute sa vie. Adorez chaque moment!

RÉFÉRENCES:

1 Practical Parenting, Your Baby’s First Year Month By Month (New York: Octopus Publishing Group 2008) 202 (angl. seulement).

2 American Academy of Pediatrics, Your Baby’s First Year (New York: Bantam Books 2010) 281 (angl. seulement).

2 William Sears and Martha Sears, The Baby Book: Everything You Need to Know About Your Baby From Birth to Age Two (New York: Little, Brown and Company 2003) 220 (angl. seulement).

3 Feeding your 4- To 7-Month-Old < http://kidshealth.org/parent/growth/feeding/feed47m.html > 19 novembre 2010 (angl. seulement).

4 William Sears and Martha Sears, The Baby Book: Everything You Need to Know About Your Baby From Birth to Age Two (New York: Little, Brown and Company 2003) 271 (angl. seulement).

5 American Academy of Pediatrics, Your Baby’s First Year (New York: Bantam Books 2010) 282-283 (angl. seulement).

6 When Can My Baby Start Drinking Juice < http://kidshealth.org/parent/question/infants/babies_juice.html> 19 novembre 2010 (angl. seulement).

6 American Academy of Pediatrics, Your Baby’s First Year (New York: Bantam Books 2010) 284 (angl. seulement).